Jour 3 : Le lac, la mer et Les Oiseaux

20160416_140813_DSC_0274 (Copier)

Le 16 avril 2016 nous quittons la ville de Tsuruga et ses statues des héros de Matsumoto Reiji (et aussi la statue de dinosaure sur le quai) pour la ville d’Obama où nous avons décidé de se rendre juste parce que nous trouvions le nom cool (oui c’est comme ça que nous décidons de nos points de chute).

Le programme de la journée pour ce qui était de la marche à pied était de faire le tour d’un petit lac du côté de Mihama. Mais avant, en tant que toute bonne française venant d’arriver dans une ville se trouvant au bord de la mer nous nous sommes dit que comme nous n’avions pas encore vue d’eau salée, nous nous devions d’aller la voir avant de prendre le train. ERREUR ! La mer s’est trouvée être fort loin et plutôt inaccessible par le chemin que nous avions emprunté, nous avons juste débouché sur un début de port avant de prendre la sage décision de faire demi-tour car encore un sacré bout de route nous attendait.

Nous avons donc pris le train jusqu’à Mihama où nous avons tout d’abord cherché de quoi remplir nos estomacs éternellement vides au konbini pour aller ensuite au bord de la mer pour de vrai afin de dévorer nos victuailles tout en contemplant la mer, les montagnes et le bal des rapaces, encore non identifiés, au-dessus de la plage. Nous étions encore que très peu méfiantes de cet oiseau et seulement subjuguées par la beauté de son vol, cependant nous avons commencé à nous poser des questions lorsque l’un d’entre eux est passé à un centimètre de ma tête en arrivant par derrière et que quelque instants plus tard il s’en prenait à un enfant à vélo.

Après avoir terminé vite fait notre repas pour fuir l’ombre menaçante des gros oiseaux nous sommes allées rejoindre le lac dont nous devions faire le tour. Pour être plus précise c’est le lac Kugushi (vous pouvez maintenant vous jeter sur G**gle map). C’est un un lac qui n’a pas forcément grand-chose de particulier mais comme il est au bord de la mer, on a de temps en temps à la fois vue sur le lac et la mer et ça, c’est cool !

Sur le chemin nous avons pu faire une nouvelle découverte aviaire (y a un petit côté grippe quand on utilise ce mot), le faisan du japon ou faisan versicolore avec ses jolies plumes de différents tons de bleus et de verts et sa tête rouge. Il se trouve par ailleurs être nul autre que l’oiseau national du Japon. Son cri est également fort particulier mais nous n’avons pu l’associer à l’oiseau que bien plus tard.

Tour du lac bouclé nous sommes allées rejoindre la gare de Kiyama pour reprendre le train et choper le dernier bus pour aller à notre hôtel, dans un petit village de quelques maisons au bord de la mer à l’écart de la ville. Bon tellement à l’écart de la ville que Manon ne recevait plus la 3G sur son téléphone, que le WIFI était presque inexistant et tout ceci alors qu’elle était en plein bouclage d’une traduction qu’elle devait envoyer. D’où un petit moment de panique.

Puis à la nuit tombée nous avons eu le « plaisir » de nous endormir au son de la campagne, c’est-à-dire des grenouilles et du reste…

Au prochaine épisode, la visite d’Obama, de son château et bien d’autres aventures !

Raphaële

Laisser un commentaire